AUCUNE CONDAMNATION

 



Lorsque l'homme a péché pour la première fois, par cet acte, il est devenu l'ennemi de Dieu. En faisant un mauvais usage de sa liberté devant Dieu, il a ignoré les conseils divins et a cherché l'autonomie dans son propre code moral. L'homme s'aimait plus que Dieu. Ce faisant, il a corrompu sa nature originelle, créée pour vivre selon la volonté de Dieu, et s'est condamné à une existence séparée de Dieu, marquée par le péché et la mort. Mais Dieu, dans son grand amour, a réconcilié l'humanité avec lui-même par son Fils, Jésus-Christ.

Voyez ce que dit l'apôtre Paul, écrivant aux Romains : "Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. Et non seulement cela, mais encore nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation" (Romains 5:10,11).

Ce texte paulinien révèle que l'amour de Dieu l'a conduit à entrer dans l'humanité, par son Fils, afin de sauver l'homme de cette nouvelle condition d'existence, caractérisée par la souffrance et la mort, à laquelle il ne pouvait échapper par ses propres efforts.  C'est dans ce contexte que Paul dit aux Philippiens que Jésus-Christ, "existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme," (2,6,7).

C'est pourquoi l'Apôtre dit : "serons-nous sauvés par sa vie". Oui, c'est par la vie du Fils de Dieu que l'homme peut être sauvé de cette existence et être réuni avec le Créateur dans sa condition originelle. Mais alors, pourquoi Dieu a-t-il donné sa Loi aux hommes ? L'homme ne peut-il pas être sauvé en respectant la loi ? Regardez ce que dit Paul : "néanmoins, sachant que ce n'est pas par les oeuvres de la loi que l'homme est justifié, mais par la foi en Jésus Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus Christ, afin d'être justifiés par la foi en Christ et non par les oeuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les oeuvres de la loi." (Galates 2:16). 

La loi est le mode de vie de l'homme originel, avant la chute. Dieu l'a donné à l'homme pour lui montrer combien il est loin de sa condition originelle. A tel point que personne, dans cette existence, n'est capable de la vivre. Beaucoup peuvent même garder certains commandements, mais tomber rapidement dans d'autres, car la nature humaine a été corrompue. Ainsi, la Loi montre que l'homme ne peut être sauvé par sa propre justice, mais par la justice qui vient de Dieu, c'est-à-dire par Jésus-Christ, le Fils (Romains 10,1-4). Cependant, l'apôtre Paul a dit que la Loi est sainte et que Jésus ne l'a pas abolie. C'est pourquoi les chrétiens recherchent la sainteté sur la base de ses principes.

Oui, c'est par la vie du Christ que les êtres humains peuvent être réconciliés avec Dieu. Car Jésus est venu dans le monde, a suivi le chemin du premier homme, et est resté fidèle à Dieu. Comme Adam, Il a été tenté par le Diable et n'a pas cédé à la tentation (Matthieu 4). Jésus, le Fils, "a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché" (Hébreux 4,15). Quant à la Loi, Il a dit : "je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir" (Matthieu 5:17). Jésus a été obéissant à Dieu jusqu'à la mort. À ce sujet, Paul déclare : "Ayant pris forme humaine, il s'est humilié lui-même et s'est rendu obéissant jusqu'à la mort, même la mort sur une croix !" (Philippiens 2:8). L'auteur des Hébreux, en revanche, a dit : "a appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes" (5,8). Pour tout cela, Paul l'a appelé le "dernier Adam" (1 Corinthiens 15:45).

Ainsi, on constate que le Dieu Fils s'est sacrifié en faveur de l'homme. Il a fait tout ce que l'homme déchu ne peut pas faire. Sous forme humaine, il a surmonté les tentations et vécu sans péché, il a accompli la loi divine et a été obéissant à Dieu jusqu'à la mort. Dieu a accepté son sacrifice et ainsi la voie a été ouverte pour que l'homme déchu puisse quitter cette existence et atteindre la présence divine (Jean 14:6). C'est pourquoi l'apôtre Paul affirme : "Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ.", car en Christ "la justice de la loi" sont remplies (Romains 8,1-4).

Et ceux qui sont maintenant "en Christ" ont l'assurance de leur rédemption, à tel point que Paul affirme que rien ne les sépare "de l'amour de Dieu qui est dans le Christ Jésus" (Romains 8:39). Il existe un filet de sécurité pour ces derniers. En effet, "l'Esprit lui-même intercède" pour eux (Romains 8,26), et non seulement l'Esprit, mais aussi le Christ lui-même intercède "à la droite de Dieu" (Romains 8,34), et, surtout, c'est Dieu lui-même qui les justifie (Romains 8,33). Notez l'effort de la Trinité en faveur de l'homme déchu. Mais l'Écriture témoigne que cet amour et cette grâce ne sont obtenus que par la foi dans le Fils de Dieu.

Antônio Maia – Ph.B., M. Div. 

Copyrights réservés

Commentaires

Articles les plus consultés