MATÉRIALISME ET ATHÉISME : RÉDUCTIONNISMES

 


L'apôtre Paul, lors de sa défense devant Félix, gouverneur de la province romaine de Judée, entre les années 52 et 60, après le Christ, a dit qu'il servait le même Dieu que ceux qui l'accusaient, "ayant en Dieu cette espérance, comme ils l'ont eux-mêmes, qu'il y aura une résurrection des justes et des injustes" (Actes des Apôtres 24.16). L'apôtre laisse entendre qu'il y aura une résurrection générale, tant pour les chrétiens que pour les non-chrétiens. L'apôtre Jean pense également de la même manière. Regardez ce qu'il dit : "...l'heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix et sortiront ; ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, et ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour être condamnés" (Jean 5:29).

Dans le même sens, il y a aussi l'apôtre Matthieu, qui dit : "Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s'assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d'avec les autres, comme le berger sépare les brebis d'avec les boucs; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde... Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges" (25, 31-34, 41).

Bien qu'il s'agisse d'un événement universel, l'apôtre Paul, dans certains de ses textes, donne des détails sur la manière dont se fera la "récolte" des chrétiens pour cet événement final. Dans une description très détaillée au chapitre 15 de sa première lettre aux Corinthiens, il dit : "Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité".  "Nous ne dormirons pas tous", signifie que nous ne mourrons pas tous, selon la conception des Juifs de l'époque. 

Ce besoin existe parce que le corps humain a vu sa constitution originelle altérée, lors de la Chute, c'est-à-dire du premier péché, et ne pouvait plus supporter la présence divine. Ainsi, écrivant aux Philippiens, Paul dit : "Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire" (3,20,21). Dans sa première lettre aux Thessaloniciens, cet apôtre explique que les morts en Christ ressusciteront d'abord, puis les chrétiens vivants seront enlevés et transformés, en un clin d'œil, et rencontreront le Seigneur dans les airs (4,13-18).

À la Chute, l'homme, qui est un ensemble de corps et d'esprit, est mort. Son corps et son esprit ont été changés et ne pouvaient plus supporter la présence de Dieu. Pour cette raison, le corps et l'esprit doivent être restaurés. La restauration du corps, comme on le voit, se produira lors de la résurrection des morts, mais celle de l'esprit se produit déjà dans cette vie. Lorsque l'homme rencontre Dieu par sa Parole et reçoit le Christ dans son être comme Seigneur et Sauveur, il se produit ce que Jésus appelle la "nouvelle naissance" (Jean 3:1-8). C'est une transformation opérée par le Saint-Esprit, dans laquelle l'être humain renaît à Dieu. Paul appelle cette transformation spirituelle la "résurrection". Il dit que "Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ... il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ... (Éphésiens 2:1-6).

En ce qui concerne les personnes qui ne craignent pas Dieu, comment se déroule la résurrection des morts ? Ils se lèveront pour aller directement au jugement final. L'apôtre Jean déclare : "La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres." (Apocalypse 20:13). L'expression "la mer rendit les morts qui étaient en elle" signifie que les gens des nations vivant au moment de la venue du Seigneur mourront à la suite des événements finaux de l'apocalypse et seront ressuscités pour le jugement. Et l'autre expression "la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux", est comprise comme les personnes mortes à ce moment-là et même depuis le début de l'humanité seront également ressuscitées pour apparaître devant le "grand trône blanc", c'est-à-dire le jugement final.

La pertinence de la résurrection des morts réside dans le fait qu'elle représente la fin de la mort et la restauration totale de l'homme dans ses conditions originelles, lui permettant de vivre à nouveau en présence de Dieu comme au début de l'humanité.  Elle se produira à la fin des temps, lors de la seconde venue du Christ (1 Corinthiens 15.22,23). Elle est associée au jugement final et sera générale, c'est-à-dire pour les chrétiens et les non-chrétiens. Elle aura lieu à un moment où il n'y aura plus d'humanité sur terre, car tous seront morts à cause des jugements divins, déversés pendant la grande tribulation. La création telle que nous la connaissons aujourd'hui n'existera plus. Elle sera restaurée avec "de nouveaux cieux et une nouvelle terre", où vivront ceux qui marchent avec Dieu et ont été restaurés dans leur corps et leur esprit (Apocalypse 21:1). Mais ceux qui ont rejeté le Christ dans cette vie seront jetés dans une existence sans Dieu marquée par un état de souffrance éternelle (Apocalypse 20:11-15).

Antônio Maia – Ph.B., M.Div

Copyright réservés


Commentaires

Articles les plus consultés